Rénovation

PARTICULIERS > PARTICULIERS > Le Pouldon

Le Pouldon, Belle-Ile Morbihan, 1995-2011

Le Pouldon Le Pouldon Le Pouldon Le Pouldon Le Pouldon Le Pouldon Le Pouldon Le Pouldon Le Pouldon Le Pouldon Le Pouldon Le Pouldon Le Pouldon Le Pouldon Le Pouldon Le Pouldon Le Pouldon

Type de maîtrise d’ouvrage

Habitation privée, restructuration extension

Périmètre ABF

Programme

Rénovation, restructuration de l’existant,

Mise aux normes sanitaires,

Extension, suite grand-parentale séparée,

Aménagements extérieurs, jardin,

Construction d’appentis.

Description

Située à l’extérieur d’un hameau au sud de Belle-Ile, non loin de l’anse du Pouldon, la longère est nichée dans un creux épargné des vents les plus dominants.

Elle possède toutes les caractéristiques de la maison belliloise : petite, ramassée, en pierre enduite de chaux avec la toiture à deux pans, la cheminée en pignon et le grenier à l’étage accessible par un escalier extérieur.

Un second logement puis une grange avaient été ajoutés au fil du temps. Plus ou moins abandonnée dans l’après-guerre, elle a été rénovée de manière sommaire par son précédent propriétaire qui l’avait déjà transformée en maison de vacances.

Les Maîtres d’ouvrage souhaitaient moderniser et adapter à leurs besoins sans pour autant détruire le charme du lieu.

La première phase du projet, a consisté en la restructuration de l’architecture intérieure de la maison existante, en l’aménagement du grenier et de la grange contigüe à l’habitation. Le rez-de-chaussée a été décloisonné à l’intérieur des gros murs existants et un escalier a été réalisé à l’intérieur pour desservir une salle de bain et deux chambres.

La construction de l’extension prend la suite de l’ancienne grange mais suit la configuration naturelle du terrain sur un axe nord-sud. Le nouveau bâtiment dont le volume est directement inspiré de la simplicité de la maison belliloise, s’appuie sur un vrai mur de pierre du pays réalisé par un maçon sachant encore mettre en œuvre la technique traditionnelle. Le mur déborde du bâti et participe ainsi à la protection du jardin intérieur des vents d’ouest.

Le volume général est à l’échelle de la longère, les baies des façades Nord et Ouest sont de dimensions réduites comme le sont les fenêtres belliloises. Les grandes baies ont été réservées pour les façades Sud et Est. Ces grandes baies au format des portes de l’ancienne grange ont été munies d’un volet de bois pouvant se rabattre sur le sol et se transformer ainsi en terrasse.

Le petit bâtiment de liaison entre la grange réhabilitée et la nouvelle construction, a une toiture en terrasse accessible par un petit escalier en façade Ouest.

Un atelier-remise ainsi qu’un séchoir à linge, tous deux en bois, ont également été construits.

Le jardin a été redessiné en collaboration avec Laurent Couasnon, architecte-paysagiste, autour des arbres existants, du puits, avec la création d’un simple bassin d’eau douce alimenté par les eaux de pluie.

L’ajout de la petite gloriette de fer forgé a mis le point final au nouveau dessin du jardin.