Projets de renovation de maison Saint Malo et la région

PARTICULIERS > PARTICULIERS > Bordardoué

Bordardoué, Belle-Île, Morbihan, 2006

Bordardoué Bordardoué Bordardoué Bordardoué Bordardoué Bordardoué Bordardoué Bordardoué Bordardoué Bordardoué Bordardoué Bordardoué Bordardoué

Maître d’Ouvrage

Groupe d’habitations privées, restructuration, extension

Programme

Rénovation, restructuration et mise aux normes d’une maison d’habitation

Transformation d’une remise et d’une ancienne étable, création d’un second logement

Mise aux normes de l’assainissement.

Description:

Le hameau de Bordardoué est situé sur Belle-Île, au large de Quiberon. Belle-Île est régie entièrement par la loi sur la protection des sites patrimoniaux et environnementaux.

Le projet concerne une ancienne petite ferme belle-isloise typique, constituée par le binôme maison d’habitation et étable. A ce binôme s’est ajouté au fil du temps, deux remises, l’une entre la maison et l’étable, l’autre dans le prolongement de l’étable.

Le projet a pour ambition de répondre à la fois avec un grand respect de cette architecture traditionnelle de travail, et avec la volonté de proposer aux futurs habitants de ces deux logements, un confort et des espaces en accord avec un mode de vie contemporain.

Les extensions restent dans l’emprise du bâti existant.

L’habitation existante est rénovée et son habitabilité améliorée par l’adjonction d’une lucarne en toiture Ouest et d’une ouverture en rez-de-jardin sur la façade Est.

Le second logement est créé dans l’emprise de l’appentis, de l’étable et de son prolongement. L’appentis a été recouvert d’une toiture en ardoise à deux pentes. La partie étable an pierre conserve son aspect originel et est recouverte d’une toiture ardoise à deux pentes.

La partie de toiture donnant sur la cour protégée à l’intérieur du U formé par les différents bâtiments, est légèrement relevée en pente douce au bénéfice d’un volume habitable plus satisfaisant. L’imbrication des formes et des toitures autorisent cette interprétation de la norme de la toiture à deux pentes car l’effet en est contrôlé, et reste indétectable du chemin.

Les ouvertures de baies, leur format ainsi que celui des volets, sont soigneusement étudiées. Certaines, situées à la vue du chemin, sont calibrées dans l’esprit belle-islois, qui tendait à se protéger de la pluie et de vent, tandis que celles donnant sur des espaces extérieurs protégés orientés au Sud et à l’Est, ont un format de surface vitrée contemporain.