Architecte

Jean-Marie Van Haecke, Architecte à Saint-Malo

CV express

  • Dessinateur chez ATAUB Architectes à Rouen (grands programmes de logements collectifs, HLM)
  • Dessinateur-collaborateur d’architecte chez Eugène LESENEY Architecte DPLG à St-Lô (architecte-peintre, approche personnelle et créative de l’architecture)
  • Admission à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Rennes
  • Diplômé en 1986
  • Architecte DPLG chez Eugène LESENEY (La Citadelle Douce – Centre-ville d’Hérouville-St-Clair, Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage de Jobourg, Centre Culturel-Musée des Beaux-Arts de St-Lô) 
  • Exercice libéral indépendant à St-Malo depuis 1990.

 

Le métier en forme de profession de foi

La formation de l'architecte intègre diverses disciplines techniques et esthétiques qui le qualifient pour concevoir tout objet bâti dans tous les sens du terme. Les spécialisations qui apparaissent ces dernières années ne doivent pas occulter la très grande polyvalence fondamentale de la formation et du métier.

L'architecte est un professionnel transdisciplinaire - on a d'ailleurs coutume de le comparer à un chef d'orchestre-, dont un des rôles est de concilier tout au long du processus créatif et constructif les diverses exigences du projet, tout en servant l'intérêt public, en respectant la loi et les réglementations, les questions de santé et de sécurité.

L'architecte est également un conseiller fiable, par sa connaissance approfondie de l'art de construire, des contraintes juridiques et sociales, et par son statut qui l'oblige à une parfaite loyauté envers les différents intervenants, à commencer par son client (le Maître d'ouvrage).

L'architecte n'a de lien contractuel qu'avec son client et lui seul. L'architecte s'engage à mettre l'intégralité de ses compétences au service des besoins et des intérêts de son client, à savoir:

  • sa mission de conseil à tout stade du projet,
  • sa capacité à intégrer les contingences financières dans la conception et la réalisation,
  • sa pratique des relations interpersonnelles entre les différents intervenants, dont la gestion parfois complexe doit être faite en conformité avec les intérêts du Maître d'ouvrage et en conformité avec l'éthique,
  • ses connaissances techniques de mise en œuvre jusqu'au parachèvement, dans les règles de l'art pour des ouvrages efficients et durables,
  • sa vision créative des espaces, des agencements, des volumes, des formes, des lumières, des matériaux, des couleurs quelque soit l'ampleur du projet,
  • et enfin, ‘last but not least’, sa vision globale de l'acte de créer en partenariat avec le Maître d'ouvrage pour répondre à ses besoins qu’ils soient institutionnels, personnels, familiaux, culturels, spirituels...